Curse of Strahd

Introduction

Afin de s'échapper de l'Outreterre, 3 comparses (Orlamm Torneroc, ? et ? ) font appel à un passeur (Aedan Manea) qui se fait aider d'un rodeur et d'un marchand, Bran, qui leur sert de couverture.

Alors qu'ils traversent le Faerun depuis quelques jours, ils s'apprêtent à passer une nuit supplémentaire dans la région des Arpents Verts. Après avoir monté le campement et allumé un bon feu, ils passent leur soirée à manger et boire, deviser, se raconter leurs histoires respectives.

L'automne est doux, mais un brouillard se lève et les enveloppe peu à peu.

Les différents tours de garde se déroulent sans accroc, le voyage a été des plus tranquille pour le moment. Cependant, il semble que le dernier à avoir pris son tour se soit assoupi quelques instants.

A son réveil, l'ambiance est tout autre.

Les voilà entourés d'un brouillard très épais, dans une forêt qu'ils ne reconnaissent pas: une odeur malsaine flotte dans l'air, la clairière semble plus petite, les arbres sont différents et leur  silhouette dans le brouillard parait menaçante. La faune n'est pas en reste : des loups hurlent et se répondent au loin et des bruissements d'animaux dans les fourrés proches se font entendre.

Bran a disparu, ainsi que son cheval, mais leurs empreintes sont encore visibles dans le sol.

Après avoir récupéré ce qui était transportable, la compagnie se met en route et suit les traces de Bran.

Après quelques heures de marche dans un brouillard toujours aussi épais, ils découvrent le cadavre du marchand, griffé et mordu par une ou plusieurs créatures, dont les marques sont apparemment inconnues du rôdeur.

En tentant de suivre les traces du cheval qui avait pris la fuite, ils perdent la piste et se retrouvent à errer dans la forêt.

Le jour doit être levé depuis plusieurs heures, mais rien ne l'indique vraiment, le soleil n'arrive pas à percer cette brume épaisse, et la luminosité n'a que peu augmenté.

Alors qu'ils progressent dans la forêt un bruissement plus fort se fait entendre, une ou plusieurs bêtes plus massives ont l'air de se rapprocher du groupe, ou de le suivre.

Soudain, surgissant du brouillard, 2 loups de la taille d'un ours fondent sur le groupe.

Après un court combat, les 2 loups sont vaincus, mais ont tout de même prélevé leur tribu: le rôdeur a failli y laisser la vie. Le groupe doit se reposer et panser ses blessures avant de repartir.

Peu après, ils rencontrent enfin un signe de civilisation: une route…

 

 

 

Comments

Thingy67

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.